Logo caravane - La Paperie - Centre National des Arts de la Rue
LA PAPERIE
Centre National des Arts de la Rue / Angers
Tel. +33 781 702 993

Twitter Facebook Mail
  •  ARTISTE COMPLICE 2016-2017-2018 et 2020 
  • Résidences  : 19-22 janvier / 20 au 25 avril  (ANNULÉE) / 1er-16 juillet (ANNULÉ)
  • Présentation de projet lors des Avant Curieux #2 le 9 octobre 2020 au Grant T (14h-15h45) et le 11 octobre (de 14h à 16h) à la Caserne Mellinet à Nantes (44)
  • Partenaires à préciser

 

 

 

 

La Paperie accompagne L'écumerie, installée à Noirmoutier, dans sa création « Y ALLER  » et dans le développement de l’ensemble de son activité en 2020. 

L’ accompagnement de La Paperie en tant qu’artiste complice se fait sur un temps long. Cette complicité a pour objectif de créer des échanges entre L'écumerie et La Paperie qui permettent aux deux structures, aux deux projets, de s'enrichir mutuellement, de s'accompagner de manière transversale. La Paperie coproduit et accueille en résidence L'écumerie. L’accompagnement peut être complété par la mise à disposition de matériel, des échanges de compétences, ainsi que des sollicitations régulières qui peuvent prendre la forme de commande, de diffusion, de formation, de projet d'éducation artistique et culturelle, de projet de territoire.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L' écumerie continue sa réflexion sur le paysage et particulièrement ici avec Y ALLER, où elle questionne le lien, la perception et la vision de l'homme sur le paysage, l'espace dit "naturel", l'espace "sauvage".

Plus nous avançons dans l’Anthropocène, plus nous mettons à mal notre lien au paysage, usant énergies et écosystèmes, phagocytant jusqu’aux moindres recoins de la Terre, leur attribuant limites et usages univoques.Conserver, gérer, protéger, jouir d’un côté et bâtir, cultiver, exploiter de l’autre. L’homme use du paysage. Ce mode de pensée réduit fortement les possibilités d’action offertes par le milieu et donc nos capacités à sortir des sentiers battus. Aujourd’hui, comment se construit la relation de notre corps à notre environnement quand la « nature » est mise à distance, quand le territoire est morcelé, assujetti à un rapport utilitaire ?

 

L'enjeu est d’explorer un rapport à la nature non normé, non idéalisé, non utilitaire. Il s’agit d’interroger l’expérience corporelle que nous avons de la nature et de mettre en place les conditions d’une expérience.

Nous imaginons une aventure sensorielle à vivre, une pratique active, qui prendra appui tant sur les lieux traversés que sur la relation qui s’engage avec les autres corps présents dans l’espace.

Nous voulons inviter le spectateur a une découverte kinesthésique subtile et amplifiée d'un paysage selon un cheminement libre avec pour seul guide, ses sensations. Être là, seul, disponible. Ressentir plus fort pour éprouver le lieu.

 

BIOGRAPHIE

 

L’écumerie est une compagnie de création en espace public créée en 2014. A l’origine : deux architectes-paysagistes et artistes, Capucine Dufour et Marie Delaite, mues par un désir commun de raconter le rapport de l’homme au paysage. Elles produisent des créations artistiques contextuelles, au service des territoires et des habitants, activatrices de lien social autant que d’imaginaire, d’émotion et de sens.

Autour d’un premier projet, Estrans, elles s’attachent à développer les outils d’exploration et d’infusion dans un territoire, afin d’en retranscrire artistiquement les enjeux. Avec le CNAREP la Paperie, elles éprouvent leur présence à long terme dans le territoire du Pays d’Ancenis, travaillant notamment depuis 2 ans autour du paysage à hauteur d’enfant, à travers deux créations : Le guide d’exploration du Pays d’Anceniset laMission Balises. 

 

Leur recherche artistique interroge la place du corps / du son / du texte dans le paysage. Ainsi, de manière transversale, elles explorent la danse, l’écoute, la cartographie et la poésie pour restituer ce qu’un territoire leur offre. Elles s’appuient sur une pratique de danse contemporaine, d’improvisation, de performance, somatique, du documentaire sonore, d’entretiens ethnographiques, du dessin, du flamenco. Elles continuent de se former, l’une aux Beaux-Arts de Lorient et l’autre en master de recherche en danse à Paris 8. 

Elles amorcent actuellement le projet de rechercheTropismes,ouvrant le premier chapitre :Y aller, exploration sensorielle des paysages de prairies et de forêts.

 

N° de licence : 1/105 76 44 - 2/103 22 02 - 3/103 22 03
Abonnez-vous aux News