Logo caravane - La Paperie - Centre National des Arts de la Rue
LA PAPERIE
Centre National des Arts de la Rue / Angers
Tel. +33 781 702 993

Twitter Facebook Mail
  • GRÈVE DU CRIME

Compagnie : Les Grands Moyens
Lien : www.lesgrandsmoyens.com
En résidence TER à Notre Dame de Monts (85) du :
02 au 13 avril
 

  • Sortie de fabrique :

Merc. 11 avr à 19h00
Place de l'église à Notre Dame de Monts (85)
public : dès 10 ans
tarif : gratuit

 

GRÈVE DU CRIME : Les délinquants et criminels, excédés par les durcissements judiciaires décident, sous l’influence du Président du Syndicat du Crime, de voter la grève générale du crime.S’en suit une période d’allégresse pour toute la population qui profite pleinement de cette légèreté de vivre retrouvée. On ne craint désormais plus d’être volé ou agressé. La police consacre à nouveau du temps à servir ses concitoyens. De son côté, le député - maire s’enorgueillit d’avoir enfin mis un terme à l'insécurité.

Mais cette société, finalement peu préparée à la vertu totale, va rapidement montrer des signes de dysfonctionnement. Assureurs et vendeurs d’alarmes se retrouvent au chômage.  Les représentants de l’ordre tournent en rond et importunent les honnêtes citoyens. Les médias, si friands de faits divers, ne savent plus comment nourrir leurs journaux... Contraintes de réagir, les autorités resserrent le cadre législatif de manière à pénaliser un certain nombre d’actes jusqu’ici tolérés ; des nouveaux décrets sont votés. Ainsi, s’habiller trop court ou tenter de se sucider deviennent des pratiques illégales. Très rapidement, le sentiment d’injustice est tel que la colère populaire explose et donne lieu à une grande manifestation rassemblant tous les déçus de la vertu : tous réclaclement un "retour au crime" !

Contraintes de réagir, les autorités locales légifèrent afin de créer de nouveaux délits. Des comportements jusqu’alors tolérés, sont désormais condamnés. La colère populaire explose, réclamant un retour au crime ! Une table des négociations s’organise, réunissant les représentants de l’ordre et du désordre, les honnêtes citoyens et criminels, dans le but de bâtir un nouvel ordre où chacun aurait sa place. Mais la négociation tourne rapidement à l’opération séduction, de la part du maire, prêt à tout pour se faire réélire, puis du président du crime, soucieux d’imposer son modèle : impliquer les cols blancs ou se hisser à leur niveau. Tous deux rivalisent de mauvaise foi pour charmer le peuple.

Non sans mal, ni sans perte, tous se réjouissent d’un retour à la norme-mal.


La compagnie de théâtre de rue Les Grands Moyens s’est créée en 2009 avec l’intention modeste et ambitieuse d’êre utile aux grandes fins. En effet, son nom se réfère à l’utilité de l’action artistique car, qu’on les emploie ou les déploie Les Grands Moyens évoquent plus le pouvoir de la base, une classe de maternelle, l’excellence des médiocres, une taille et une corpulence... plutôt qu’un poids budgétaire.

N° de licence : 1/105 76 44 - 2/103 22 02 - 3/103 22 03
Abonnez-vous aux News